Bien dormir pour vovre mieux ! Le 13/02/2018

Pour cette prochaine rencontre, l’équipe du Café Citoyen de Cachan vous propose un thème santé/sciences : ” Bien dormir pour vivre mieux !”
* Que fait notre cerveau pendant que nous dormons ?
* Comment mieux gérer son sommeil pour qu’il soit vraiment réparateur ?
* Sommeil lent, sommeil paradoxal, consolidation mnésique, kézako ?
Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Ce n’est pas du temps perdu, car le sommeil est essentiel à notre physiologie. Il permet notamment le maintien de la vigilance et la consolidation des apprentissages. Pourtant les troubles du sommeil affectent 10 à 30 % de la population française et plus d’un quart des Français consomme des psychotropes (médicaments pour l’anxiété, la dépression, le sommeil…).
Armelle Rancillac, docteure en neurobiologie au Collège de France (spécialiste de la communication neuronale – et habitante du quartier !), nous invite à une plongée dans les profondeurs de notre cerveau, persuadée qu’en en comprenant mieux le fonctionnement et en découvrant comment adapter nos habitudes, nous gagnerions tous en dynamisme et en qualité de vie, de jour…comme de nuit ! 
Venez nombreux !
Venez échanger, le mardi 13 Février à 20h30, au Café Le Bellevue / 59 avenue Aristide Briand(N20), Cachan => C’est en haut de la rue des jardins. Dîner possible avant le Caf’ca au Bellevue en réservant au 01 46 65 22 52

Caf’Ca – 24 janvier 2018 : « Les droits humains sont-ils universels ou culturels? »

Pour ce premier Café Citoyen de l’année 2018, nous vous proposons une rencontre sur le thème : 
 » Les droits humains sont-ils universels ou culturels? »
“Mieux vaut allumer une bougie que maudire l’obscurité”….
Puiser dans le réservoir d’indignation de l’opinion publique mondiale pour « agir et faire agir” et faire respecter les droits et libertés proclamés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, c’est ce que l’association Amnesty International cherche à faire depuis 1961.
Quels sont ses moyens d’action ?
Comment faire reculer  “la raison d’Etat”?
Les droits humains sont-ils vraiment universels ou sont-ils seulement des  “valeurs occidentales” ?

Nicole Horeau, professeur d’histoire et géographie à la retraite et militante à Amnesty International depuis plus de 20 ans, nous donnera quelques éléments de réflexion sur ces questions à partir de son expérience au sein de cette organisation.

Venez échanger, le mercredi 24 janvier à 20h30, au Café Le Bellevue

59 avenue Aristide Briand (N20), Cachan.

Dîner possible avant le Caf’ca au Bellevue en réservant au 01 46 65 22 52

Caf ca 12 déc. Le zéro déchet, c’est possible même à Noël !

Le meilleur déchet est un déchet que l’on ne produit pas. » Tel est le leitmotiv du mouvement Zéro Déchet (Zero Waste en anglais) qui incite à la réduction des déchets produits par la civilisation industrielle, et par là-même à éviter l’épuisement des ressources naturelles et limiter la production de gaz à effet de serre.

Chaque année, un Français produit 365 kg de déchets ménagers qui sont collectés puis transportés pour enfouissement ou à incinération. En compostant ses déchets organiques, en isolant ses déchets recyclables, en changeant ses habitudes de consommation… chacun peut réduire son empreinte écologique et contribuer à diminuer la quantité de déchets à traiter.

Cécile, Béatrice et Claire se sont lancées dans l’aventure du Zéro Déchet. Elles viennent ici partager leur expérience et proposer une sélection de trucs et astuces faciles pour démarrer.

Pour que les fêtes de fin d’année riment avec consommation raisonnée, ce Caf’Ca spécial sera consacré en deuxième partie à des ateliers et démonstrations lors desquels vous pourrez puiser des idées de décorations, de cadeaux maison pour les fêtes, et des pratiques alternatives faciles et durables à mettre en place à la rentrée.

Mardi 12 décembre, 20 h 30 au restaurant Bellevue, 59 avenue Aristide Briand(N20), Cachan. 

Dîner possible avant le Cafca au Bellevue en réservant au 01 46 65 22 52

Mardi 21 novembre, 20 h 30. Les vaccins : éclairage historique d’un sujet qui pique

En avril 2015, alors qu’une pétition sur les dangers de certains adjuvants dans les vaccins recueillait près de 100 000 signatures, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, déclarait : « La vaccination, ça ne se discute pas ».

En 1804, les préfets de l’Empire faisaient placarder des affiches sur les églises et les mairies affirmant « la vaccine n’est plus, et ne doit plus être un point de controverse » ou encore « Habitants ! La vaccine n’est plus un problème ; ses avantages ne peuvent plus être contestés ».

Comment se fait-il qu’on retrouve dans ces affaires de vaccination et à deux siècles d’écart la même hantise de la discussion ?

Pour répondre cette question, Jean-Baptiste Fressoz, historien au CNRS, exposera comment en 1800 à propos du premier vaccin, celui contre la variole, s’est mis en place une politique directive pilotée par des experts et excluant toute ouverture de discussion avec le grand public.

Venez nombreux en discuter au Caf’ca !

Attention, nouveau lieu, ce sera au café Bellevue, 59 avenue Artistide Briand (sur la N20, à l’angle de la rue des Jardins)

Vélorution au Caf’ca. Dimanche 1er octobre, de 10 h à 18 h

Le Caf’ca fait sa vélorution !

Pour sa nouvelle année, l’équipe du Caf’ca, le café citoyen de Cachan, vous propose une séance hors les murs, une balade à vélo en famille dans Paris, le 1er octobre, journée sans voiture à l’intérieur du périphérique.

Le thème sera celui de la réappropriation des espaces urbains par des collectifs, des citoyens, des artistes.

A bicyclette, une nouvelle vision de la vie émerge. L’oeil est à l’affut, les sens s’éveillent, la proximité des rencontres s’opère. Nous découvrirons plusieurs « lieux éphémères d’occupation » et « sites artistiques temporaires » et autres détournements d’usage des lieux.

 

Au programme : fin de matinée : Ground Control, espace de vie libre, 81 rue du Charolais, sur un site désaffecté de la Gare de Lyon. L’occasion de prendre le verre du Caf’ca. Pique nique au Parc de Bercy. Début d’après midi: le Street Art du 13e arrondissement. Puis : visite guidée des Grands Voisins, fabrique de biens communs, installés dans l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul, 82 avenue Denfert-Rochereau.

Vélorution au Caf’ca Dimanche 1er octobre Rendez-vous sur la place du marché Carnot, à 10 h Parcours total de 20 à 25 km Prévoir un pique-nique, et l’indispensable pour rouler sereinement.   Joignez-vous au peloton !

Mardi 27 Juin – Caf’ca  » La discipline positive »

Mardi 27 juin à 20h30

Au Centre Lamartine – Square Lamartine – Cachan

 

ATELIER-FORMATION :  « La discipline positive »

Un atelier pour découvrir et mettre en pratique cette méthode qui propose aux parents, enseignants, éducateurs, des outils concrets pour :

 

  • Accompagner les enfants et les ados, en cherchant la juste mesure entre bienveillance et fermeté
  • Développer chez eux l’envie d’apprendre, de coopérer, l’autonomie…
  • Renforcer leur confiance en eux

 

Car dans la vie, en famille comme à l’école… « Un enfant réussit mieux s’il se sent mieux … »

 

Ce Caf’Ca prendra la forme de petites séquences-ateliers abordant des situations concrètes qui se vivent en famille ou à l’école.

Il sera animé par Anne-Severine Menjon, formatrice certifiée en « discipline positive », fondatrice de l’école Talentiel (Val d’Oise) qui accueille des enfants en échec dans le système scolaire traditionnel. Dans cet établissement, elle s’appuie beaucoup sur la méthode de la Discipline Positive pour redonner aux enfants le sourire et l’envie d’aller à l’école, et leur permettre de reprendre rapidement (en deux ans en moyenne) une scolarité « normale ». Elle forme également les parents d’élèves et intervient auprès des enseignants pour les aider à accompagner les enfants dits « précoces ».

 

La Discipline Positive a été inventée par deux femmes américaines, engagées dans la formation des parents : Jane Nelsen et Lynn Lott. Au plan théorique, la discipline positive se réfère aux travaux de deux psychiatres autrichiens, Alfred Adler (1870-1937) et surtout Rudolf Dreikurs (1897-1972) qui mettent en avant les besoins essentiels de l’être humain que sont les sentiments d’appartenance et d’importance : si ces deux besoins sont satisfaits, l’individu peut s’investir pleinement dans ce qu’Adler appelle « l’intérêt social » et aller vers le meilleur de lui-même. Cette approche, introduite en France depuis les années 2000, est aujourd’hui  adoptée par de nombreux parents et éducateurs car elle répond bien aux difficultés éducatives dans notre société en mutation.

 

Venez nombreux !

Centre Lamartine – Square Lamartine

Prochain Café citoyen de Cachan le samedi 10 juin à 15h30 sur l’HABITAT PARTIPATIF

Attention changement de lieu et d’horaire :

Le samedi 10 juin à 15h30

RV au 2 rue Cousté 

L’habitat Participatif : quand les citoyens décident de prendre en charge leur logement, de la conception à la gestion, du rêve à la solidarité concrète, de la cave à musiques et du jardin collectif au toit énergétique.

 

Visite accompagnée du projet du 2 rue Cousté à Cachan 

Nous suivrons l’histoire du projet mené par une douzaine de familles de la rue Cousté qui sont maintenant dans leurs murs partagés après quatre années de travail en commun pour le mener à bien.

Le Comité d’Animation de l’Habitat participatif Ile de France nous emmènera à travers les générations de projets de Paris à Strasbourg en passant par Lille et Montreuil.

 

L’habitat participatif, un projet d’habitat collectif :

  • Conçu par ses futurs habitants
  • Intégrant des espaces supports d’actions de vie communes (jardin, salle de réunion, atelier, équipement de production d’énergie : à définir collectivement)
  • Ouvert sur le quartier, la ville
  • Qui porte un certain nombre de valeurs :
  • Décision consensuelle
  • Mixité sociale et générationnelle
  • Ecologie
  • Ouverture aux autres …

Prochaine rencontre le 25 avril à 20h30 autour du film « Les Sentinelles »

Pour sa session d’avril, le Caf’ca vous invite à la projection en avant-première du film Les Sentinelles, au cinéma La Pléiade (25 avril, 20 h 30).Avec la présence exceptionnelle du réalisateur, Pierre Pezerat et d’Annie Thébaud-Mony, sociologue de la santé au travail, pour la discussion qui suivra.

Les Sentinelles, ce sont ces ouvriers de l’industrie de l’amiante, qui ont compris un jour que mourir à cause de son travail n’était pas une fatalité, et qu’il fallait se battre pour interdire le poison et faire condamner ceux qui avaient caché sa dangerosité. 

Les Sentinelles, ce sont des agriculteurs qui ​gagnent un procès contre Monsanto 12 ans après une intoxication aux pesticides. 
Les Sentinelles, c’est encore le père du réalisateur, Henri Pezerat, chercheur au CNRS, mettant ses compétences scientifiques au service des victimes pour les aider à retrouver leur dignité. 
Les Sentinelles, c’est un film dont l’histoire débute en 1974 avec la venue d’un chercheur dans une usine, et se poursuit jusqu’à aujourd’hui, jalonnée de combats et de grandes rencontres.

Venez nombreux à la projection et à la discussion qui suivra ! 

Cafca le 22 mars 2017 : L’événement anthropocène : quand la Terre a rendez-vous avec nous

Caf’Ca, le Café citoyen de Cachan
Mercredi 22 mars 2017, 20 h 30, au Grazzie Mille, 59 avenue Jean Jaurès

L’événement anthropocène : quand la Terre a rendez-vous avec nous

Les scientifiques nous l’annoncent, la Terre est entrée dans une nouvelle époque. Bien plus qu’une crise environnementale, l’Anthropocène signale une bifurcation de la trajectoire géologique de la Terre. Une bifurcation causée non pas par l’«Homme» en général, mais par le modèle de développement qui s’est affirmé depuis la révolution industrielle puis globalisé depuis 1945. Nous vous proposons de questionner ce concept et ses enjeux pour la planète comme pour la condition humaine. L’Anthropocène est le signe de notre puissance, mais aussi et surtout de notre impuissance. Habiter de façon plus sobre, plus équitable et moins barbare la Terre est l’enjeu de demain.
Comment en sommes-nous arrivés là ? Quelles lectures politiques de l’Anthropocène ? Quelles réponses collectives ?

Venez en débattre avec nous !  Et avec Christophe Bonneuil, historien au CNRS, co-auteur du livre L’événement Anthropocène : La Terre, l’histoire et nous (Le Seuil, 2016),

 

Cafca Jeudi 2 mars 2017 : Entre contestation et conformisme : les jeunes et la politique

Jeudi 2 mars 2017, 20 h 30, au Grazzie Mille, 59 avenue Jean Jaurès

Entre contestation et conformisme : les jeunes et la politique. 

À l’heure de prochaines échéances électorales, la jeunesse marque-t-elle un désintérêt pour les enjeux politiques du pays ? Ou bien est-ce l’acte électoral qu’elle rejette? Il est certes difficile de parler « des jeunes » en général, tant leur diversité sociale, professionnelle et culturelle est réelle : y a-t-il un sens à évoquer une singularité de la jeunesse en politique? 1968 lui a donné une grande place. À l’aide de ce recul historique, comment pouvons nous comprendre son attitude vis à vis de la politique, entre contestation et conformisme ?
Ce Caf’ca donnera à réfléchir avec Ludivine Bantigny, maîtresse de conférence et historienne.
Venez nombreux !